Banque de l’Habitat : Un résultat net 136,3 MD en 2018 (+18%)

Banque de l’Habitat : Un résultat net 136,3 MD en 2018 (+18%)


Les actionnaires de la #Banque_de_l’Habitat (#BH) sont convoqués en assemblée générale ordinaire ce mardi 30 avril 2019 pour statuer notamment sur les états financiers de l’exercice 2018 et les rapports des commissaires aux comptes y afférents. Dans son rapport à l’assemblée générale, le conseil d’administration indique que les résultats de l’exercice 2018 confirment la réalisation et dépassent même les objectifs tracés dans son business-plan pour les années 2018-2022. En amélioration significative, le résultat net a été porté à 136,3 MD, avec un taux d’évolution de 18% par rapport à 2017. Ce niveau de résultat a permis de consolider les assises financières de la Banque et d’afficher un résultat consolidé du groupe BH de 134,5 MD contre 109,9 MD en 2017
L’activité de la Banque de l’Habitat en 2018 a été marquée par :
• l’émission de l’emprunt obligataire subordonné de 50 MD.
• la consolidation des ressources longues par la signature d’une convention de prêt avec la BEI pour 255 MD.
• la consolidation des ressources clientèles par la mobilisation additionnelle de 610MD ou 10,3%.
• le renforcement des concours à l’économie avec un flux additionnel des crédits à la clientèle de 1415 MD ou 18,4%.

La Banque de l’Habitat, s’est attelée en 2018 à poursuivre la concrétisation de son programme de développement par la mise en œuvre des projets programmés dont les objectifs stratégiques s’articulent autour des axes suivants :
• Le renforcement de la solidité et des équilibres financiers;
• L’amélioration du mode de gouvernance et de management;
• La consolidation des capacités humaines et opérationnelles;
• Le renforcement de la compétitivité et de l’efficacité de la banque dans le financement de l’économie;
• La consolidation des méthodes de gestion des risques de la banque

L’année 2018 a constituée l’année charnière et décisive dans l’accélération de mise en place des projets structurants en l’occurrence la mise en œuvre de la solution ERP bancaire et la mise en place de la nouvelle organisation.
Pour l’année 2019, les orientations de la banque seront axées sur la poursuite de la réalisation des projets institutionnels entamés dans le cadre du programme de restructuration, avec principalement :
• L’implémentation de l’ERP Bancaire T24 de l’éditeur TEMENOS.
• La poursuite de la réalisation du plan de départs volontaires et des différents projets ayant trait aux recrutements, à la refonte du système d’évaluation du capital humain et à la mise en œuvre de l’école de formation.
Par ailleurs, les réalisations de l’année 2019 s’annoncent conformes à la feuille de route. A fin mars 2019, les indicateurs d’activité trimestriels affichent une augmentation des dépôts de la clientèle de 388,7 millions de dinars, soit 6% comparé à fin 2018. L’encours des créances sur la clientèle s’est accru à hauteur de 70 millions de dinars, soit +0,7%. Quant au produit net bancaire, il a augmenté de 21,7 millions de dinars, en hausse de 24.15% comparé à la même période de 2018.

بنك الإسكان يحقق ناتجا بنكيا صافيا بقيمة 136.3 م د في سنة 2018 (+18%)

بنك الإسكان يحقق ناتجا بنكيا صافيا بقيمة 136.3 م د في سنة 2018 (+18%)


دعا #بنك_الإسكان مساهميه للانعقاد في جلســة عــامّــة عــاديّــة يوم الثلاثاء 30 أفريل للتداول بالخصوص في القوائم المالية وتقــارير مراقبي الحسـابات للسنة الماليّـة 2018. وقد بيّن مجلس الإدارة في تقريره للجلسة العامة أنّ النتائج المحاسبيّة للسنة المالية 2018 كانت ممتازة وحققت الأهداف المرسومة وفاقتها في إنجاز خطة العمل 2018 – 2022. وبلغت النتائج الصافية 136.3 مليون دينار، بنسبة تطور بلغت 18 ٪ مقارنة بسنة 2017. وقد مكّنت هذه النتائج من تعزيز القاعدة المالية للبنك وطورت النتائج المجمّعة لتبلغ 134.5 مليون دينارا سنة 2018 مقابل 109.9 مليون دينارا في عام 2017
وتميز نشاط بنك الإسكان خلال سنة 2018 ب
إصدار قرض رقاعي مشروط بقيمة 50 مليون دينار
تطوير الموارد طويلة المدى من خلال توقيع اتفاقية قرض مع البنك الأوروبي للاستثمار بقيمة 255 مليون دينار.
دعم موارد الحرفاء من خلال التعبئة الإضافية بقيمة 610 مليون دينار أو 10.3٪
تعزيز المساهمة في الاقتصاد من خلال توفير المزيد من القروض للحرفاء بقيمة 1415 مليون دينار أو 18.4 ٪
وقد واصل بنك الإسكان سنة 2018 تنفيذ خطته لإعادة الهيكلة من خلال تنفيذ المشاريع المبرمجة الهادفة الى:
تعزيز الصلابة والتوازنات المالية
تطوير طريقة الحوكمة والإدارة
تعزيز القدرات البشرية واللوجستية
تعزيز القدرة التنافسية وكفاءة البنك في تمويل الاقتصاد
تدعيم مناهج التصرّف في المخاطر
و تمثل سنة 2018 سنة محورية وحاسمة في تسريع إنجاز المشاريع المهيكلة وتنفيذ برنامج تخطيط الموارد للبنك.
وبالنسبة لسنة 2019، ستتركز توجهات البنك على تحقيق المشاريع المهيكلة تمّ الشروع في انجازها، وتتمثل خاصة في
إطلاق البرمجيات المصرفية T24 الصادرة عن TEMENOS
مواصلة تنفيذ خطة المغادرة الطوعية والمشاريع المختلفة المرتبطة بالتعيينات ، وإعادة هيكلة نظام تقييم الموارد البشرية وتنفيذ مدرسة تدريب.

ومن جهة أخرى، يتوقع بنك الإسكان أن تكون نتائج العام الحالي 2019 واعدة ومطابقة لخارطة الطريق المرسومة. وفي موفى شهر مارس 2019 ، سجلت مؤشرات النشاط المؤقتة للثلاثي الأول زيادة في ودائع الحرفاء بقيمة 388.7 مليون دينارا، أي بنسبة 6 ٪ مقارنة بنهاية عام 2018. فيما لم تتجاوز الزيادة في المستحقات غير المسددة 70 مليون دينار أي بنسبة 0.7 ٪ . أما بالنسبة لصافي الدخل المصرفي، فقد ارتفع بمقدار 21.7 مليون دينار، بنسبة 24.15٪ مقارنة بنفس الفترة من السنة الماضية

Les néo-banques seront-elles un nouvel acteur du secteur bancaire tunisien ?

Les néo-banques seront-elles un nouvel acteur du secteur bancaire tunisien ?


KPMGTunisie, cabinet spécialisé en audit, expertise comptable et conseil, a organisé en collaboration avec l’APTBEF (Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Établissements Financiers) un séminaire sur les enjeux et pratiques des néo-banques, le jeudi 25 avril à l’hôtel Regency Gammarth. Les participants au séminaire ont exposé leurs idées et débattu du sujet,avec la présence de Mme Nadia GAMHA, Vice-gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie.
La digitalisation et la transformation numérique impactent profondément l’économie actuelle et le secteur bancaire n’est pas en marge.
Il s’agit d’une transformation réelle et concrète qui a permis l’essor de nouvelles solutions au service de leurs clients : Intelligence Artificielle, blockchain, chatbots, assistance en live… L’heure est désormais à la collaboration entre tous les acteurs du secteur bancaire pour la création de nouveaux écosystèmes au service du client. Pour pouvoir évoluer dans un environnement fortement concurrentiel, les banques doivent désormais se démarquer par une meilleure connaissance des usages clients et des nouveaux modes de consommation. Les enjeux du secteur bancaire restent l’identification des nouveaux relais de croissance et de création de valeur à travers un nouveau business model pérenne et une nouvelle expérience client qui répond aux nouveaux besoins des clients. Cet essor de la banque digitale ouvre donc la voie à de nouveaux acteurs comme les néo-banques aussi bien pour les clients particuliers que les clients professionnels.
Mais qu’est-ce qu’une néo-banque ? En quoi se démarquent-elles des banques traditionnelles ? Ce concept est-il adapté à l’environnement tunisien ?
Les néo-banques ont su construire un nouveau modèle innovant en complément du système bancaire traditionnel. Elles sont basées sur le digital, les données clients et une expérience client simplifiée et ergonomique, qui met l’expérience utilisateur au cœur de leurs préoccupations.
Les néo-banques désignent les nouvelles solutions, alternatives aux banques traditionnelles, qui offrent une expérience client simple et innovante focalisée sur la banque au quotidien et les paiements.
Ces banques proposent une nouvelle alternative à l’entrée moins contraignante sur les revenus et encours. Elles s’adressent à des segments de clientèle non ou mal adressés par les banques classiques. Par exemple, il est possible d’évoquer le marché de l’inclusion bancaire en France avec le succès de Nickel et l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché des professionnels comme Manager One. Cette flexibilité et cette facilité d’accès (pas de justificatif de revenus nécessaire, pas de dépôt nécessaire à l’ouverture du compte) ont une contrepartie : les néo-banques ont actuellement une offre qui se focalise sur les paiements avec une vraie expérience client qui fait la différence par rapport aux banques traditionnelles mais ne proposent pas encore l’ensemble des services d’établissements de crédit : par exemple les découvertsbancaires ou les crédits.


Les enjeux et perspectives de la néo-banque ont largement été débattus durant cette rencontre qui a réuni experts et professionnels du secteur.
Ahmed El Karm, président de APTBEF, a ainsi ouvert le séminaire en insistant sur la nécessité pour le système bancaire tunisien d’être au diapason des tendances internationales en ouvrant la porte à l’innovation et en adaptant les textes réglementaires aux exigences de nouveaux modèles basés sur la digitalisation et la mobilité.


Moncef Boussannouga Zammouri, président de KPMG Tunisie, a mis l’accent surce que représentent les néo-banques : « Les néo-banques sont l’illustration parfaite de l’évolution mondiale du système bancaire d’aujourd’hui et de son adaptation aux nouvelles tendances. En se focalisant sur des solutions simples, innovantes, centrées sur les opérations bancaires quotidiennes et sur les paiements, elles ont bien compris où étaient les besoins du consommateur et ont su tirer parti de la digitalisation qui touche aujourd’hui tous les secteurs», a-t-il déclaré lors de son intervention.


Nadia Gamha, Vice-Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, a clôturé les discours d’ouverture du séminaire en affirmant : « Nous assistons sur le plan international à une véritable révolution dans le domaine de la finance digitale. La Tunisie s’est inscrite dans cette mouvance internationale d’innovation numérique pour faire des technologies de l’information et de la communication un levier important pour le développement des services financiers.La BCT ne peut que soutenir voire impulser l’intégration des fintechs dans l’écosystème financier. Elle a lancé maintes initiatives pour être à l’avant-garde de la transformation digitale. La publication par la BCT de la circulaire relative aux établissements de paiement au 31 /12/2018 constitue un signal fort que la BCT a voulu émettre afin que l’année 2019 soit l’année d’enclenchement effectif du processus de digitalisation des services financiers ».
Emmanuel Papadacci-Stephanopoli, Senior Manager KPMG et spécialiste en marketing bancaire, a pour sa part présenté les caractéristiques innovantes des néo-banques et leurs dynamisme commercial: « Les néo-banques se distinguent par leurs processus simple d’entrée en relation et fondent en grande partie leur succès sur une expérience client efficace et des innovations qui font la différence. ».
Quant à Stephane Dehaies, Associé en charge de la stratégie et de la Business transformation pour le secteur bancaire à KPMG France, il a déclaré : « Le succès des néo-banques est tel que des entreprises comme Nickel, N26, Revolut, Orange Bank créent plus de 4 900 comptes par semaine en moyenne. Ainsi, le marché des néo-banques, en France, est estimé à environ 2 millions de comptes actifs. La très forte progression du nombre de comptes actifs au cours des 18 derniers mois est soutenue par le lancement de nouvelles offres en 2017 et 2018. »
Les néo-banques savent donc tirer parti desystèmes d’information modernes dont les solutions d’Open Banking et des données clients, pour inventer et lancer de nouvelles offres, mais elles doivent encore se construire un capital confiance et une notoriété – deux critères sur lesquels les banques traditionnelles sont, elles, bien établies.
Pour plus d’informations, vous pouvez lire The Pulse of Fintech 2018, le rapport biannuel de KPMG sur l’évolution de la FinTech dans le monde, avec ses activités majeures et ses tendances :
https://assets.kpmg/…/…/2018/07/h1-2018-pulse-of-fintech.pdf

آفاق »البنوك الجديدة » في القطاع البنكي التونسي

آفاق »البنوك الجديدة » في القطاع البنكي التونسي

نظمت شركة KPMG تونس الرائدة في مجال الخبرة في المحاسبة والاستشارات المالية ندوة حول آفاق ومعاملات البنوك الجديدةبالاشتراك مع الجمعية المهنية التونسية للبنوك والمؤسسات المالية (APTBEF) يوم الخميس في 25 أفريل2019 في فندق ريجنسي قمرت بحضور مجموعة من الفاعلين في المجال وعلى رأسهم السيدة نادية قمحةنائبة محافظ البنك المركزي

إن تأثير الرقمنة والتحول الرقمي يبدو جليا على المشهد الاقتصادي ككل ولا يعتبر القطاع المصرفي بمنأى عن هذا التأثير فقد ساهم هذا التوجه الجديد في عالم الخدمات البنكية في ظهور وتطوير جملة من الخدمات المبتكرة والمتنوعة لفائدة الحرفاء المعتمدة أساسا على : الذكاء الاصطناعي وتقنية البلوكتشين و chatbotsوتقديم المساعدة المباشرة …

وفي إطار مواجهة تحديات التحول الرقمي في القطاع المصرفي من الضروري أن تعمق البنوك معرفتها بمتطلبات الحرفاء وأنماط الإستهلاك الجديدة لإبتكار نماذج بنكية وتجارب جديدة تتماشى مع هذا التحول

لذا فإنه فضلا عن نماذج المؤسسات البنكية التقليدية، تظهراليوم مؤسسات مالية وبنوك ناشئة تدعى بالبنوك الجديدة التي تسمى أيضا البنوك المحمولة

فما هي البنوك الجديدة وكيف تختلف عن البنوك التقليدية وهل تستطيع أن تتأقلم مع واقع البنوك التونسية ؟

لقد استطاعت البنوك الجديدة بناء نموذج جديد يكمل النظام المصرفي التقليدي و يرتكزهذا التوجه الجديد في عالم الخدمات البنكية على الرقمنة وقاعدة بيانات الحرفاء وخلق خدمات بسيطة وسهلة ومبتكرة

تتوجه هذه البنوك إلى الأفراد الذين يبحثون عن تجربة بنكية جديدة بعيدا عن البنوك التقليدية وتعتمد هذه البنوك على العروض التي تقدمها في مجال الدفوعات وسهولة فتح حسابات بنكية دون الحاجة إلى مجموعة من الوثائق

وافتتح السيد أحمد الكرم مدير الجمعية المهنية التونسية للبنوك والمؤسسات المالية الندوة مؤكدا على ضرورة مواكبة القطاع البنكي التونسي للتطورات الحاصلة على مستوى العالم في مجال الابتكار وهذا لا يتحقق إلا عبر تدعيم القطاع بنصوص قانونية تتأقلم مع المتطلبات الجديدة المرتبطة بالرقمنة والتنقل.

و شدّد السيد منصف بوسنوقة الزموري مدير KPMG تونس على أنّ »ظهور البنوك الجديدة ما هو إلا دليل على التطور الذي طرا على النظام البنكي على مستوى العالم و مجاراته للتطور الرقمي وقد استفادت هذه البنوك من هذا التطور لأنها ترتكز على خدمات مبتكرة وبسيطة ترتكز أساسا على العمليات البنكية العادية والدفوعات. وقد استفاد القطاع البنكي من التطور الرقمي الذي طال كل المجالات مما أدى إلى تقليص التكاليف ورقمنة الخدمات « 

تعتبر البنوك الجديدة نوعا جديدا من البنوك وهي تختلف عن البنوك التقليدية منناحية الخدمات السهلة والمبتكرة التي توفرها للحرفاء بالنسبة إلى المعاملات البنكية اليومية وفي مجال الدفع

وقالت نادية قمحة نائبة محافظ البنك المركزي : »نحن معنيون بالثورة الرقمية الحاصلة في القطاع المالي على مستوى العالم وتونس منخرطة في جعل تكنولوجيات المعلومات والاتصالات محرك لنمو الخدمات المالية والبنك المركز ي مدرك لأهمية هذه التقنيات المالية الجديدة مثل finetechللقطاع المالي ككل. وقد أصدر البنك المركزي المنشور الخاص بمؤسسات الدفع في 31 من ديسمبر 2018 ويعتبر هذا المنشور دليلا قويا على رغبة البنك المركزي في رقمنة الخدمات المالية

وقدم Emmanuel Papadacci-Stephanopoli مدير في KPMGفرنسا والمتخصص في التسويق البنكي مزايا هذا النوع من البنوك وقال: » تتميز البنوك الجديدة بخدماتها السهلة والرقمية وضمان تجربة مميزة للحرفاء وبهذا تحدث الفارق بينها وبين البنوك التقليدية »

وبيّن Stephane Dehaiesالمسؤول عن الاستراتيجية وتحديث الأعمال في KPMG فرنسا أنّ » نجاح هذه البنوك الجديدة يقوم على بساطة خدماتها. ففي فرنسا ظهرت أربعة بنوك جديدة وهي NickelوN26 وRevolut وMaxOrange بنك وقد تمكنت هذه البنوك من أن تنشئ حسابات بنكية بمعدل 4900 حساب في أسبوع. ويقدّر العدد الجملي للحسابات النشطة بمليوني حساب وذلك بفضل عروضهاالمبتكرة بين سنة 2017 و2018 « 

وقد استفادت هذه البنوك الجديدة من الأنظمة المعلوماتية الحديثة وجملة من الحلول الخاصة بالبنوك المفتوحة ( OpenBanking) ومن قاعدة بيانات الحرفاء لابتكار خدمات جديدة لكن يجب عليها مزيد العمل نقطتين على تعزيز سمعتها و مصداقيتها وبناء رابط ثقة متين مع الحرفاء وهي المعايير التي تنقصها لمنافسة البنوك التقليدية

وللمزيد من المعلومات حول هذا الموضوع يمكنكم الاطلاع على تقرير Pulse of Finetech الذي يصدر كل سنتين عن KPMGلتطوير التكنولوجيا المالية Finetech في جميع أنحاء العالم مع عرض عن أنشطتها وإنجازاتها الرئيسية

https://assets.kpmg/…/…/2018/07/h1-2018-pulse-of-fintech.pdf

Epson lance l’imprimante WorkForce_Pro WF-M5799DWF

Epson lance l’imprimante WorkForce_Pro WF-M5799DWF

Epson WorkForce_Pro WF-M5799DWF


Réduisez les coûts d’#impression de votre entreprise et son impact #environnemental grâce à ce #robuste multifonction professionnel, tout en améliorant votre productivité avec une fréquence d’intervention moindre.

Grâce au nouveau multifonction WorkForce Pro WF-M5799DWF, bénéficiez d’une faible consommation d’#énergie, d’un coût total de possession particulièrement bas, d’un temps de sortie de la première page (FPOT) très court et de fonctionnalités conçues pour faciliter l’intégration dans votre système d’information. Ce multifonction Jet d’Encre Professionnel permet une impression Recto Verso automatique, la numérisation, la télécopie et la copie de vos documents, pour des travaux performants et efficaces, et offre une compatibilité avec les langages de description de page PCL et PostScript 3.

Productivité élevée et fréquence d’intervention faible

Meilleur temps de sortie de la première page (FPOT) de son segment, avec seulement
4,8 secondes, par rapport aux modèles laser comparables. Imprimez jusqu’à 40 000 pages sans remplacer le réservoir d’encre, grâce à la meilleure autonomie d’encre du segment. Une capacité de 830 feuilles en alimentation papier, avec un bac de 250 feuilles standard, permet de réduire la fréquence de chargement du papier. Le chemin papier ultra simple et l’impression à froid sans contact permettent d’imprimer sur une grande variété de supports, notamment le papier recyclé, le papier glacé, les enveloppes et les étiquettes.

Économies d’énergie et responsabilité sociale d’entreprise

Réduisez nettement la quantité de consommables utilisée grâce à une autonomie élevée et à la technologie Jet d’Encre Professionnel precisionCore. L’énergie utilisée lors de l’impression est diminuée de 90 % par rapport aux modèles laser comparables, pour des factures d’énergie réduites et une responsabilité sociale d’entreprise (RSE) améliorée.

Conçue pour l’entreprise

Modèle idéal pour les petits et moyens groupes de travail exigeant un volume d’impression élevé, dans des entreprises où une solution d’impression monochrome robuste est requise. Une large gamme d’outils et de logiciels offre des fonctionnalités telles que l’impression sécurisée, la capture de document et même la gestion de parc à distance. Les interfaces NFC et Wi-Fi prennent également en charge l’impression à partir de périphériques mobiles. En outre, bénéficiez d’un écran tactile couleur inspiré des smartphones pour une utilisation encore plus intuitive. Avec la technologie Epson Open Platform, nous sommes en mesure de proposer des solutions tierces complémentaires telles que les logiciels de gestion des impressions PaperCut.

Caractéristiques principales

• Gains de temps : Temps de sortie de la première page ultra court
• Fréquence d’intervention faible Impression, numérisation, télécopie et copie avec des temps d’arrêt minimum
• Gains de temps : Autonomie et capacité paier élevées, moins de chargement
• Modèle conçu pour l’entreprise Compatibilité PDL (PCL et PostScript 3)
• Technologie PrecisionCore : La technologie Epson la plus avancée en matière de tête d’impression

Epson annonce les gagnants du concours de robots

Epson annonce les gagnants du concours de robots


Six projets académiques innovants ont été sélectionnés à travers l’Europe en vue d’un concours permettant de gagner des robots Epson. Ils démontrent ainsi que les entreprises européennes, mais aussi les technologies d’automatisation dans la robotique, les sciences alimentaires, la Robotisation Automatisée, l’agriculture, l’apprentissage approfondi et la fabrication, ont un avenir très prometteur.

#Epson a annoncé les gagnants du tout premier concours permettant de gagner un robot organisé par Epson Europe pour les marchés de la zone EMEAR (Europe Middle East Africa Region). Ce concours a permis de mettre en lumière de potentielles utilisations innovantes de la robotique et des technologies d’automatisation pour divers secteurs en Hongrie, Irlande, Allemagne, Italie et Angleterre.
« La #robotique et l’automatisation joueront un rôle majeur pour développer la compétitivité et la croissance des entreprises européennes dans le futur », a déclaré Volker Spanier, directeur de la division des solutions robotiques pour Epson Europe, en annonçant les gagnants du concours. « Nous assurer que les étudiants d’aujourd’hui sont préparés et enthousiastes à relever ce défi est d’une importance capitale, et Epson se réjouit d’avance de travailler avec les talents de demain, pour les aider à développer leurs compétences et à réaliser des projets dans cette direction. Cette annonce marque pour nous le point de départ de relations fructueuses et durables avec les universités de la zone EMEAR ».
Epson est fière d’annoncer les six gagnants de l’édition 2018 du concours permettant de gagner un robot :
• L’université de Pécs, Hongrie, avec le projet « Robot Control with Augmented Reality Glass »
• Le Heinz-Nixdorf-Berufskolleg, Allemagne, avec le projet « Simulation of an Online Trade Using the Example of a Candy Filling Plant »
• L’Institute of Technology Tallaght, Irlande, avec le projet « Robotics, Food Production and Harvesting »
• L’université de Plymouth, Royaume-Uni, avec le projet « Self-Adaptable Robot Assisted Manufacturing in Intelligent Sustainable Work Cells »
• L’université de Padoue, Italie, avec le projet « ChocoBot – Energy-efficient Customized Decoration of Celebration Cakes and Rapid Prototyping of Big Chocolate Structures »
• L’université de Pavie, Italie, avec le projet « Deep Learning for Safe Physical Human-Robot Interaction »

La décision a été prise après que les cinq experts en robotique issus du monde politique, industriel et universitaire composant le jury se sont réunis à Meerbusch, en Allemagne, pour délibérer et sélectionner les projets gagnants. Il s’agissait du Professeur Darwin Caldwell (Institut italien de technologie), d’Eva Kaili (membre du Parlement européen), du Dr Imre Paniti (Académie hongroise des sciences), de Patrick Schwarzkopf (directeur général de VDMA Robotics + Automation) et de Yoshifumi Yoshida (cadre dirigeant d’Epson). Le jury disposait d’un ensemble de critères stricts et devait tenir compte des points forts de chaque projet en termes d’innovation, de transmission, de développement des compétences et de durabilité, et observer la spécificité du robot. Les projets ont révélé un éventail d’idées intéressantes, mais aussi des connaissances et une expertise qui mettent en avant l’immense talent d’une nouvelle génération de penseurs faisant progresser l’avenir de la robotique européenne.
Au cours des prochains mois, Espon Europe et ses partenaires travailleront en étroite collaboration avec les différents établissements, une fois que ceux-ci auront reçu leur robot, afin de leur apporter son soutien et une formation pour veiller à ce que les équipes gagnantes, et l’ensemble des étudiants, puissent tirer le meilleur parti de leur robot.
Alors que l’industrie de la robotique devrait peser 1,05 billion d’euros d’ici 2025, Epson va développer de nouvelles applications pour ses robots afin de créer un monde où les robots accompagnent les individus dans un grand nombre de situations et répondent aux demandes du marché avec une solution économique. Le concours permettant de gagner un robot organisé par Epson Europe contribue à réduire les obstacles rencontrés par l’automatisation, tout en soutenant l’éducation et le développement de nouvelles solutions d’automatisation. Plus d’informations sur le concours et ses gagnants ici : https://www.epson.eu/robots-contest.

Le vice-président de Huawei Technologies reçu par le président de la République, Béji Caïd Essebsi et les ministres en Tunisie


#Béji_Caïd_Essebsi, le président de la République, a reçu ce mois-ci une délégation de la société #Huawei Technologies, dirigée par son vice-président, Mark Xue. Au cours de l’entretien, Huawei a été reconnu pour sa contribution dans le secteur TIC en Tunisie depuis vingt ans et ses réalisations visant à améliorer les capacités et les infrastructures. Le Président a également souligné l’importance du secteur TIC en tant que catalyseur du développement économique et social.
Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série d’entretiens de Mark Xue avec les plus hautes autorités de l’État du 31 mars au 4 avril. Ainsi, il a également eu un entretien avec Youssef Chahed, Chef du Gouvernement, à l’occasion du forum sino-arabe. Il a aussi été question du projet de la mise en place d’un centre régional francophone TIC à Tunis, ainsi que de la stratégie de Huawei axée sur le développement de l’économie numérique en Tunisie.


Mark Xue s’est également entretenu avec #Anouar_Maarouf, ministre des Technologies de l’information et de l’Économie numérique, #Zied_Laâdhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, #Ridha_Chalghoum, ministre des Finances, et #Hatem_Chahreddine_Ferjeni, secrétaire d’État chargé de la diplomatie économique. Il a salué la visite du ministre du Développement au centre de recherche de Huawei à Beijing le 27 février


#Mark_Xue a déclaré : « Nous espérons que Huawei et le gouvernement tunisien continueront à travailler ensemble pour faire de la Tunisie l’un des centres TIC régionaux. Avec le développement de l’économie numérique, le progrès des TIC et de leur infrastructure revêt une importance de plus en plus cruciale. Huawei travaillera avec le gouvernement tunisien pour définir les objectifs de la Tunisie en tant que hub régional de talents. A l’avenir, il est possible d’envisager l’introduction du fonds chinois dans la promotion du secteur des TIC. »

نائب رئيس شركة هواوي يلتقي رئيس الجمهورية ومجموعة من الوزراء في تونس

نائب رئيس شركة هواوي يلتقي رئيس الجمهورية ومجموعة من الوزراء في تونس


خصّ رئيس الجمهورية الباجي قايد السبسي خلال الشهر الحالي وفدا من شركة هواوي وعلى رأسهم السيد نائب رئيس الشركة السيد مارك شومان بمقابلة في قصر قرطاج وتناول اللقاء إسهامات الشركة منذ أن انتصبت قبل20 عاما في تونس في مجال تكنولوجيا المعلومات ومشاركتها في تطوير البنية التحتية. وقد أشار رئيس الدولة إلى الأهمية التي يحتلّها قطاع تكنولوجيا المعلومات والاتصّال كمحرك للنمو الاقتصادي والاجتماعي


وتندرج هذه الزيارة في إطار جملة من اللقاءات رفيعة المستوى التي قام بها مارك شومان مع مسؤولين تونسيين من الفترة الممتدة بين 31 مارس و4 من افريل 2019. وقد جمعه لقاء مع رئيس الحكومة يوسف الشاهد على هامش المنتدى الاقتصادي العربي الصيني حيث بحثا في مشروع المركز الفرنكفوني الإقليمي المتخصص في تكنولوجيا الاتصال والمعلومات في تونس وفي أركان استراتيجية هواوي لدعم التكنولوجيا الرقمية في تونس


كما أجرى مارك شومان مجموعة من اللقاءات مع عدة وزراء من بينهم أنور معروف وزير تكنولوجيات الاتصال والاقتصاد الرقمي وزياد العذاري وزير التنمية والاستثمار والتعاون الدولي ورضا شلغوم وزير المالية وحاتم الفرجاني كاتب الدولة لدى وزير الشؤون الخارجية. ورحّب نائب رئيس شركة هواوي بالزيارة التي أداها وزير التنمية والاستثمار والتعاون الدولي في27 من فيفري2019 لمركز البحث الخاص بهواوي في بيكين


وصرّح مارك شومان « نحن نأمل أن تستمّر وتتوطّد الشراكة بين هواوي والحكومة التونسية لجعل تونس واحدة من مراكز تكنولوجيا الاتصال و المعلومات الإقليمية. ومع تطور الاقتصاد الرقمي أصبح تطوّر مجال تكنولوجيات الاتصال والمعلومات وبنيته التحتية أمرا حتميا. وتهدف هواوي بالاشتراك مع الحكومة التونسية على جعل تونس مركزا إقليميا للمواهب. ومن الممكن في المستقبل أن يستثمر الصندوق الصيني في تطوير قطاع تكنولوجيا المعلومات والاتصال في تونس

Contribution de l’industrie cimentière tunisienne au développement durable  Les combustibles alternatifs : Un intérêt commun

Contribution de l’industrie cimentière tunisienne au développement durable Les combustibles alternatifs : Un intérêt commun


Le secteur du #ciment tunisien représente une industrie stratégique pour les secteurs du bâtiment et de l’infrastructure. Avec 9 usines, dont une pour le ciment blanc, réparties sur tout le territoire tunisien, le secteur dispose d’une capacité de production de 12,5 millions de tonnes de ciment par an et capitalise 3500 emplois directs et plus de 20.000 #emplois indirects.

• En signant sa première charte volontaire en 2007, le secteur a marqué sa volonté d’inscrire le développement durable dans ses priorités. Ainsi, malgré son profil énergivore, les indicateurs énergétiques du secteur sont maîtrisés et restent dans la fourchette des benchmarks européens. Depuis 2007, les cimenteries tunisiennes ont consacré plus de 100 millions d’euros aux investissements matériels et immatériels visant : (I) la diversification des sources d’énergie autorisées par l’Etat, (II) l’amélioration des systèmes de dépoussiérage, (III) le remplacement des électrofiltres par les filtres à manche et (IV) la certification de leur système de management environnemental ISO 14000, OHSAS 18001 et la mise en conformité des produits par rapport aux normes reconnues à l’échelle internationale (AFNOR, AENOR, marquage CE).


• En 2012, avec l’appui de l’ANME et la GIZ, le secteur cimentier tunisien a entamé une réflexion et des concertations approfondies destinées à soutenir la réalisation des objectifs d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre inscrits dans la Contribution Nationale de la Tunisie à la lutte contre les changements climatiques – CDN. Ces concertations ont débouché sur l’élaboration d’un plan d’action susceptible de contribuer à hauteur de 15% des objectifs nationaux d’atténuation inscrits dans la CDN, et d’éviter à l’horizon 2030 l’équivalent de 350 millions de dinars d’importations énergétiques annuelles.
• A l’occasion de la conférence du 16 avril 2019 organisée par le secteur cimentier, les opérateurs du secteur réitèrent leur engagement irréversible en faveur du développement durable et leur soutien à l’économie circulaire, en signant une nouvelle charte encore plus ambitieuse.

Le plan de développement national 2016-2020 vise à atteindre un taux de valorisation des déchets de 50% à l’horizon 2020. Les cahiers des charges des concessions de décharges contrôlées ont été mis à jour pour intégrer cet objectif, en responsabilisant les concessionnaires dans la valorisation des déchets. Toutefois, les modèles économiques, les formes et modalités techniques de valorisation des déchets, les rôles respectifs des acteurs, et les cibles des déchets valorisés ne sont pas encore clairs. De même, il n’y a pas encore de réelle visibilité sur les intentions des autorités publiques en ce qui concerne l’éventuel recyclage/valorisation des déchets industriels (banals ou dangereux) et leur issue finale.


• L’utilisation des combustibles alternatifs par les fours à ciment, couramment désignée par co-processing, représente une solution écologique, locale et pérenne pour la valorisation de très nombreux déchets. Reconnue comme l’une des «Meilleures Techniques Disponibles» de valorisation des déchets ultimes après un processus de traitement et de transformation des déchets, le co-processing en cimenterie a fait ses preuves depuis plus de vingt ans en Europe. Aujourd’hui, plus de 40% de l’énergie thermique utilisée par les cimentiers européennes provient du co-processing. Cette proportion dépasse même les 60% dans les pays les plus avancés dans ce type de valorisation comme la Belgique ou l’Allemagne.
• Selon les études récentes réalisées en partenariat entre la GIZ, l’ANME et les opérateurs cimentiers tunisiens, en rythme de croisière, 40% des déchets habituellement accueillis par les décharges pourraient être valorisés sous forme de combustibles pour les seuls besoins des cimentiers, représentant plus de 3 millions de tonnes de déchets ménagers à l’horizon 2030. Le secteur cimentier peut donc fortement contribuer à la concrétisation des objectifs tunisiens de valorisation des déchets. Le développement du co-processing induira, par ailleurs, une augmentation de la durée de vie des décharges par un facteur 2,5. Par la même occasion, ceci permettrait à l’Etat d’économiser plus de 90 millions de dinars/an de dépenses d’investissement et d’exploitation des décharges.
La Tunisie enregistre depuis le début des années 2000 un déficit croissant de sa balance énergétique, induisant une amplification de sa dépendance énergétique, doublé d’un alourdissement du déficit de la balance des paiements.


• Moyennant un engagement résolu du secteur, les combustibles alternatifs pourraient représenter plus de 30% du mix thermique du secteur cimentier à l’horizon 2030, totalisant environ 450.000 tonnes équivalents pétrole, représentant – à la valeur actuelle du pet coke- l’équivalent de 200 millions de dinars en devises économisées et autant en bienfaits pour la balance énergétique et celle des paiements.
Grâce à son plan d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, et en particulier l’utilisation des combustibles alternatifs, le secteur cimentier baisserait significativement ses coûts de production. Outre le maintien des bas niveaux des prix du ciment au bénéfice des secteurs du bâtiment et de l’infrastructure tunisiens, l’amélioration de la compétitivité du secteur ouvrirait de nouveaux horizons à l’exportation, pouvant se chiffrer à l’équivalent de 400 millions de dinars d’entrées en devises par an. Cette hausse des exportations générerait la création d’environ 1000 emplois directs et 8000 emplois indirects.

مساهمة قطاع الاسمنت في التنمية المستدامة الطاقة البديلة هدف مشترك

مساهمة قطاع الاسمنت في التنمية المستدامة الطاقة البديلة هدف مشترك


يعتبر قطاع #الاسمنت قطاعا استراتيجيا في تونس حيث تنشط 9 مصانع كبرى من بينها مصنع للاسمنت الأبيض موزعة على كامل تراب الجمهورية والتي تنتج قرابة 12.5 مليون طن سنويا ويوفر هذا القطاع آلاف مواطن الشغل إذ يشغّل 3500 شخص بصفة مباشرة و20.000 بصّفة غير مباشرة

ويسعى القطاع إلى دعم التنمية المستدامة وذلك من خلال التوقيع على الميثاق الأول من نوعه، في هذا المجال رغم أنّه يعتبر واحدا من أكثر القطاعات المستهلكة للطاقة إلّا أنّ جميع المؤشرات الطاقية يتّم التحكم فيها جيدا وهي قريبة من المعايير العالمية ( benchmarks européens). كما استثمر القطاع منذ سنة 2007 تاريخ إمضاء الميثاق 100 مليون اورو لدعم الاستثمار المادي واللامادي وذلك لدعم التحول الطاقي للدولة وتحسين أنظمة نفض الغبار واستبدال المرشحات الكهربائية بصفّيات الأكياس ودعم نظام الإدارة البيئية ISO 14000 وOHASAS 18001 وللعمل على مطابقة المواد المنتجة للمواصفات المعمول بها عالميا في هذا المجال (AFNOR, AENOR, marquage CE)

ومنذ سنة 2012 حرص المتخصصون القطاع من خلال القيام بجلسات عمل معمقة على البحث في حلول لدعم التحول الطاقي والحد من الانبعاثات الغازية بالشراكة مع الوكالة الألمانية للتعاون الدولي والوكالة الوطنية للتحكم في الطاقة من خلال المشاريع التي تقوم بها الدولة التونسية بغية الحدّ من الاحتباس الحراري مما سيمّكن في أفق 2030 من الحدّ من كلفة استيراد الطاقة وتوفير350مليون دينار سنويا

ومن خلال هذه الندوة يؤكد عاملون في القطاع التزامهم مجدّدا بدعم التنمية المستدامة والاقتصاد الدائري عبر توقيع ميثاق طموح

والجدير بالذكر أنّ استخدام الطاقة البديلة من قبل مصانع الاسمنت وفي إطار المعالجة المشتركة للنفايات بين كل المصانع هو الحلّ البيئي والمستدام من خلال تثمين النفايات وهي من أفضل التقنيات المتاحة. وقد أثبتت هذه التقنية نجاحها على امتداد 20 سنة بالنسبة إلى مصانع الاسمنت الأوروبية حيث تستخدم أكثر من 40% من الطاقة الحرارية المستخدمة وتتجاوز هذه النسبة 60 % في بلدان مثل بلجيكا وألمانيا

وبحسب دراسة حديثة قامت بها كلّ من الوكالة الألمانية للتعاون الدولي والوكالة الوطنية للتحكم في الطاقة والعاملون بقطاع الاسمنت فانّ 40 % من النفايات التي ينتهي بها المطاف في المصبّات قادرة على تلبية الاحتياجات الطاقية لمصانع الاسمنت. وبحلول 2030 ستمثل النفايات المنزلية أكثر من 3 ملايين طن وبالتالي فإنّها ستساهم في تطور قطاع الاسمنت. علما انّ التقنية المعالجة المشتركة ستزيد في عمر خدمة الرسكلة ممّا سيوفر للدولة أكثر من 90 مليون دينار لاستثمارها في خدمة تهيئة المصّبات وعملية الطمر.
ويسعى القطاع إلى استعمال 30 % من الطاقة البديلة في أفق 2030 أي ما يعادل 450 ألف طن من البترول وتوفير 200 مليون دينار من العملة الأجنبية وسيساهم في دعم الميزان الطاقي وميزان الدفوعات الذي يشهد عجزا منذ سنة 2000.
كما سيوفر هذا البرنامج 1000 فرصة عمل بصفة مباشرة و8000 بطريقة غير مباشر وذلك في إطار تعزيز المسؤولية المجتمعية