Maskan Expo à Paris dès ce 31 mars : les meilleures opportunités pour acquérir un logement ou un terrain en Tunisie

Maskan Expo à Paris dès ce 31 mars : les meilleures opportunités pour acquérir un logement ou un terrain en Tunisie

Les Tunisiens de France auront cette année une opportunité précieuse pour acquérir un logement ou un lot de terrain à construire en Tunisie. Il leur suffira de visiter le salon innovant, Maskan Expo qui se tiendra pour la première fois à Paris, du 31 mars au 2 avril, dans la Grande Arche, à la Défense. Dans cet espace prestigieux, promoteurs immobiliers et représentants de banques, spécialement venus de Tunis leurs présenteront leurs meilleures offres de projets résidentiels et terrains, un peu partout en Tunisie, ainsi que de crédit-logement. A ce rendez-vous prendront également part aménageurs lotisseurs, architectes, décorateurs, assureurs, cabinets d’avocats et autres partenaires concernés.

Signe d’intérêt et de soutien des autorités tunisiennes, le Salon Maskan Expo (www.maskanexpo.com) sera inauguré par le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, qui sera accompagné par l’ambassadeur de Tunisie en France et le consul général à Paris. Aussi, des dirigeants de banques qui parrainent le Salon seront également présents.

«Après Dubaï en 2017, nous voilà en France pour rééditer un franc succès plébiscité par les Tunisiens dans les pays du Golfe, souligne Amna Limame, directrice générale du Salon Maskan Expo. A Paris aussi, c’est un nouveau concept, dans un espace bien agencé sur plus de 5000 m2, et des offres très attractives, très compétitives que nous proposons à nos compatriotes établis en France, poursuit-elle. Nous avons surtout tenu à concilier créativité architecturale, qualité du bâti et de la finition et prix incitatifs. L’avantage à saisir, c’est que l’immobilier tunisien est de plus en plus moderne et luxueux, alors que l’effet du taux de change rend les prix très encourageants. Le grand plus sera donc le conseil, afin que les visiteurs puissent faire le meilleur choix et de bénéficier ainsi du taux attractif du dinar tunisien. »

Plus de 100 exposants, parmi les plus significatifs, ont d’ores et déjà confirmé leur participation à Maskan Expo 2018. C’est l’occasion de prendre connaissance des divers programmes immobiliers en Tunisie, de rencontrer directement les décisionnaires et de concrétiser le rêve de tout Tunisien à l’étranger.

Contact

Tél: 70 944 273 – 53 089 921

E-mail: contact@gulfgatexh.com

Site Web: www.maskanexpo.com

Atelier du Meuble ‘’Intérieurs’’ Une année 2018 porteuse d’innovations et de croissance

Atelier du Meuble ‘’Intérieurs’’ Une année 2018 porteuse d’innovations et de croissance

La société Atelier du Meuble ‘’Intérieurs’’ entame l’année 2018 avec un objectif de croissance porté à 12%. « Cette performance, explique Aziz Ben Slimane, directeur général, sera fondée sur l’extension de ses surfaces de production et de stockage, l’introduction sur le marché tunisien de la prestigieuse gamme américaine Herman Miller, de l’accroissement de l’export notamment vers la Côte d’Ivoire où elle a implanté un showroom, et vers les autres pays de la région, et le déploiement de sa nouvelle plateforme de commerce électronique Talos. »

« Pour mieux répondre à la demande du marché, et renforcer sa capacité de production, poursuit-il, ‘’Intérieurs’’ a mobilisé de nouveaux investissements à hauteur de 4 MDT, pour l’acquisition d’une usine mitoyenne, ce qui lui permet de doubler la surface de son site de production (5100 m2) ainsi que son espace de stockage (3100m2). Aussi, le showroom de la Soukra a confirmé d’une manière significative son concours au chiffre d’affaires généré, totalisant, avec les ventes à partir de l’usine 80% des ventes. Celui de Sfax réalise de son côté une meilleure performance que celle de 2016. »

« La convention de partenariat stratégique signée avec le fabricant américain Herman Miller, 2ème acteur mondial du marché des sièges ergonomiques, souligne Aziz Ben Slimane, positionne ‘’Intérieurs’’ sur le marché du mobilier de bureau haut de gamme. Les premières commandes seront livrées incessamment. »

« Les exportations, ajoute-t-il, sont appelées à connaître au cours de cette année 2018 un bond significatif de 170% passant de 100 kDT à 270 kDT. Les ventes sur la Côte d’Ivoire et l’Afrique de l’Ouest enregistrent d’ores et déjà de nouvelles commandes, tout comme le marché algérien qui plébiscite de plus en plus les produits ‘’Intérieurs’’. La Libye, reprend de son côté alors que nous poursuivons le développement de nouveaux marchés extérieurs, notamment au Moyen-Orient. »

Pour Aziz Ben Slimane, la mise en place d’une plateforme d’e-Commerce, répond à un marché prometteur. Premier site tunisien spécialisé en fournitures et mobilier de bureau, il offre également en one-shop, des accessoires et équipements informatiques, des recharges, cartouches et toners, du matériel pro de sécurité et des produits d’hygiène. Le pré-lancement, durant le mois de décembre dernier a affiché des indicateurs encourageant : 22.000 visiteurs, 150 commandes et un chiffre d’affaires de 35.000 DT, en quatre semaines seulement.

L’exercice 2017 a enregistré, malgré une conjoncture générale peu favorable, un accroissement du chiffre d’affaires estimé à 3%, soit 16.4 MTND, contre 16.0 MTND en 2016. Cette croissance est portée par un effet prix à hauteur de 20% et un effet quantité à 80%.

Carthage Cement opère sa première exportation sur l’Afrique subsaharienne

Carthage Cement opère sa première exportation sur l’Afrique subsaharienne

Carthage Cement vient de conclure son premier contrat d’exportation de clinker, portant sur 350.000 tonnes au cours de l’année 2018, à destinations de pays africain subsaharienne. «Le premier chargement de 38.000 tonnes, a été embarqué la fin de la semaine dernière au port de La Goulette, dans les meilleures conditions et délais» indique M. Brahim Sanaa, directeur général de la société.

«C’est là l’aboutissement d’un effort soutenu déployé par toutes les équipes. L’appui de tous les intervenants a été déterminant pour assurer cette première livraison, qui sera alternée par les suivantes tout au long de l’année en cour. Tout poursuivant l’approvisionnement du marché local, a-t-il affirmé, Carthage Cement continuera à explorer d’autres marchés extérieurs.

Lancement du nouveau projet «Initiative Pilote pour un Développement Local Intégré» financé par la CE

Lancement du nouveau projet «Initiative Pilote pour un Développement Local Intégré» financé par la CE

Le Projet « Création d’emplois et accompagnement à la réinsertion professionnelle en complétant les dispositifs de l’Etat » constitue une composante du Programme d’Appui au Développement des Zones Défavorisées (AZD) financé par la Commission Européenne (CE).

Il contribue à l’objectif global du programme AZD qui consiste à favoriser la transition démocratique en Tunisie à travers la réduction des inégalités sociales et des disparités régionales dans les zones défavorisées.

Le projet a été lancé au lendemain de la révolution de 2011 dans une conjoncture économique, sociale et politique difficile. Son intervention cible cinq gouvernorats défavorisés de l’intérieur du pays, à savoir: Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid, et Gafsa.

Plusieurs facteurs communs caractérisent ces régions : l’ampleur de la pauvreté, un chômage élevé, un faible tissu économique local, un enclavement et une insécurité croissante.

Ces constats représentent des défis importants avec lesquels le projet, à travers sa logique d’intervention, a su s’adapter en participant pleinement à une reprise graduelle de la situation économique et sociale dans ces régions et en réduisant notamment les contestations des jeunes.

Les principes de l’intervention du projet sont axés sur trois aspects fondamentaux à savoir la valorisation des ressources locales (humaines, naturelles et matérielles), la formation des acteurs et l’appui à la création des emplois productifs ainsi que l’accroissement des revenus locaux et ceci à travers la mise en œuvre d’infrastructure de base ainsi que l’appui au développement économique local, permettant l’insertion professionnelle des cibles concernées.

Les actions du projet se veulent diversifiées par leur caractère démonstratif en respectant les principes de l’approche tels que la concertation, la mobilisation des acteurs locaux et la valorisation des ressources locales.

Les chantiers démonstratifs en HIMO sont répartis sur 21 sites. Le nombre total de journées de travail direct générées sur les chantiers s’élève à environ 130.000 J/T directe dans la construction des différents projets d’infrastructure (marchés, aménagement des voiries, cités artisanales, unités de transformations), environ 22 000 J/T indirecte dans la fourniture des matériaux de construction (moellons, pavés de roches, dalles et pierre de décoration, cannes,) et près 1000 postes d’emplois induits dont 80% des projets pour des femmes rurales.

Ces postes d’emplois sont générés à travers un appui technique (formation diplômante et un accompagnement adapté), des dotations en équipements de production et un aménagement selon les normes sanitaires des espaces de transformation).

Différents types d’emplois sont créés : commerces réglementaires (dans les deux marchés à Gafsa et Sidi Bouzid), 02 Unités de distillation des PAM, 02 Fromageries artisanales, 02Unités de transformation des fruits et légumes, 01périmètre irrigué de 50 Ha, vergers de Kesra sur une superficie de 20 Ha, 20 unités d’élevage de poulets fermiers, 04 groupements d’artisanes (tissage, fibre végétale…).
Le coût global des investissements en infrastructure sont évalués à 7.3 millions de dinars tunisiens dont 2.8 millions de dinars tunisiens comme contribution de la part du Ministère de Développement (financement complémentaire au Programme Régional de Développement et Programme de Développement Intégré) et de l’ODESYPANO.

60% du coût global se traduit par une injection de fond direct au niveau local à travers 50 PMEs locales impliquées, formées sur les fondamentaux de l’approche Haute Intensité en Main d’œuvre (HIMO).Cette approche valorise l’utilisation des substances utiles locales, le développement des PMEs et la formation de la mains d’œuvre non qualifiée dans le cadre des chantiers école d’apprentissage couronnés par des tests professionnels assurés par les centres de formation professionnelle sous tutelle du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle.

Le deuxième axe d’intervention du projet touche des activités de développement économique local et d’insertion professionnelle complémentaire au volet infrastructure. Les activités de cet axe répondent à deux principes : la valorisation des productions locales et l’organisation des petits acteurs économiques. Ces activitésémanent d’un processus de concertation/dialogue dans le cadre des« forum de développement local » qui regroupent les partenaires publics, privés et la société civile. Ces forums identifient les priorités d’intervention (créneaux porteurs) au niveau local ainsi que les bénéficiaires et assure l’accompagnement des initiatives de création de groupements autour des activités de transformation des produits locaux (fromagerie, unité de distillation, conserverie,). Cet axe a abouti à la formation et à la certification de près de 200 femmes rurales par les Centres de formations professionnelles agricoles et les centres sectorielsspécialisés sur des métiers comme : artisan en distillation des plantes aromatiques et médicinales, fabrication de la confiture, … Ce processus a été appuyé par les services des commissariats régionaux du développement agricole, les directions régionales de l’emploi et les Délégations Régionales de l’Office National de l’Artisanat.

Le volume global de l’investissement pour la création de 06 unités de valorisation des produits locaux (hors aménagement) est évalué àplus de 800 000 dinars (équipements, études techniques et expertises). A cela il faut rajouter la contribution des différents services de l’Etat dont principalement le Ministère de l’agriculture (mise à disposition de 04 locaux, subventions, expertises, appui logistique, formations,) et la BNA deKasserine pour un volume global de 400 000 milles dinars.

D’autres activités cofinancées avec d’autres structures publiques et privés ont été réalisées sur d’autres sites comme l’organisation des sessions de formation sur les métiers agricoles à Regueb,en collaboration avec le PDI de Regueb, le CFPA de Sidi Bouzid, CRDA de Sidi Bouzid  ainsi que les exploitants agricoles (90 jeunes ont été formés),sur latonte électrique des moutons (60 jeunes ont été formés à Tejerouine, Sidi Aich et Belkhir) et sur la fabrication d’aliment pour bétail (40 bénéficiaires à Douar Ousseltia et Ain Babouch en collaboration avec l’Office d’Elevage et Pâturage de Dahmani).

Le nouveau projet « Initiative Pilote pour un Développement Local Intégré »

Les résultats encourageants de la première phase du projet et l’évolution du contexte national ont suscité un nombre important de demandes, issues d’autres délégations, ou d’autres gouvernorats présentant des conjonctures économiques similaires. L’Union Européenne a fait appel au Bureau International du Travail pour la mise en œuvre d’un nouveau projet IPDLI – BIT/UE (2018-2022) « Initiative Pilote pour un Développement Local Intégré » qui prendra la relève du projet AZD – BIT/UE. Ce nouveau projet est financé par l’Union Européenne et s’intègre dans le cadre de l’appui au processus de décentralisation. Il sera mis en œuvre par le BIT en étroite collaboration avec le Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement.

L’objectif étant de soutenir le processus de décentralisation et de créer une dynamique économique locale génératrice d’emplois décents dans les 12 communes nouvellement créées dans 4 gouvernorats à savoir : Jendouba, Kasserine, Gafsa et Tataouine. En favorisant la concertation entre les différents acteurs locaux, les différentes interventions visent à accompagner les nouvelles équipes communales, à apporter une réponse intégrée fondée sur la valorisation des richesses locales et à la création de PME. Les interventions auront un focus « infrastructure » et se baseront sur la méthodologie HIMO : Haute Intensité en main d’œuvre associée à des actions de formation professionnelle, développement du secteur privé, l’organisation des petits opérateurs économiques, l’appui à la création de valeur ajoutée locale et le développement de chaine de valeur. Le nouveau projet va appuyer la consolidation des acquis du projet AZD.

A partir de Tunis, Express Air Cargo lance 25 nouvelles lignes aériennes sur l’Afrique

A partir de Tunis, Express Air Cargo lance 25 nouvelles lignes aériennes sur l’Afrique

Express Air cargo, leader du fret aérien tunisien, lance dès ce mois de janvier 2018 à partir du hub aéroportuaire et logistique de Tunis, 25 nouvelles lignes aériennes tout cargo, principalement sur l’Afrique et le Moyen-Orient. C’est ainsi que 21 dessertes couvrirons un large rayon de pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest. Aussi, trois autres nouvelles liaisons seront mises en service à compter de ce mois pour couvrir l’Egypte, la Jordanie et le Liban. Elles s’ajoutent aux trois dessertes quotidiennes qui relient depuis Février 2017, Tunis à la France, l’Allemagne et Malte, soit au total 25 destinations. Par ailleurs, la compagnie s’apprête à construire son propre magasin de fret, sur 3000 m2 à Tunis-Carthage et ouvrir un centre de maintenance certifié Boeing destiné aux compagnies aériennes africaines.

« Ce développement, a souligné le PDG d’Express Cargo, Anis Riahi, lors d’une conférence de presse tenue mardi matin à Tunis, nous le devons au soutien des autorités aéronautiques tunisiennes et dans les pays de destination, à la confiance de notre clientèle et aux liens historiques et stratégiques qui nous unissent avec notre partenaire UPS, d’une part, et notre avionneur, Boeing, d’autre part. Les 25 nouvelles liaisons aériennes tout cargo à partir Tunis, a-t-il indiqué, ont été établies dans le cadre de nouvelles mesures d’appui à l’exportation des produits tunisiens et des échanges commerciaux avec les pays desservis, qui seront opérationnelles dès la fin de ce mois. Elles viennent favoriser un maillage logistique interafricain, et renforcer l’acheminement des colis en provenance et à destination de pays européens. »

De hub-à-hub

«Conçu en mode de liaison de hub-à-hub, a expliqué Riahi, le dispositif mis en place bénéficiera d’une desserte, pour les principales destinations, par appareils gros porteurs Boeing 737-400, d’une capacité de 26 tonnes qui seront relayés par de petits porteurs pour les autres stations. Afin d’assurer ce trafic, quatre nouveaux appareils viendront renforcer notre flotte au cours de ce premier semestre 2018. C’est ainsi qu’un Boeing 737-400 sera déployé à partir de Tunis dès fin janvier et effectuera un vol quotidien vers l’Afrique centrale et de l’Ouest. Les trois autres avions seront basés, l’un à Douala au Cameroun et les deux autres en Guinée Conakry. A partir de Douala, il s’agit de relier le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo RDC et Brazzaville. Et, depuis la Guinée Conakry, nos avions couvriront l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest. »

Une flotte aérienne renforcée

Au total, a précisé Anis Riahi, la flotte d’Express Cargo comprendra cette année pas moins de 7 appareils en service et doit atteindre 14 avions d’ici 2021. « Air Express Cargo contribue ainsi, a-t-il souligné, à faire de l’aéroport de Tunis-Carthage un véritable hub établissant un pont entre l’Afrique et l’Europe, mais aussi, le Moyen-Orient. Cette triangularisation du tout cargo Europe-Afrique-Moyen-Orient, avec Tunis pour plaque tournante, sera un atout précieux pour le développement économique et les échanges commerciaux. »

Un magasin cargo de 3000 m2 en chantier à Tunis Carthage

Le PDG d’Express Air Cargo a par ailleurs annoncé le démarrage imminent des travaux de construction dans l’enceinte du hub aéroportuaire et logistique de Tunis-Carthage d’un magasin cargo de 3000 m², conforme aux normes internationales et devant être certifié CEIV pour les produits pharmaceutiques. L’investissement, d’un montant de 6MD, permettra la création de 120 emplois directs au cours de cette année 2018.

Le Centre de maintenance certifié Boeing bientôt opérationnel

Evoquant le projet de création à Tunis d’un centre de maintenance et de formation certifié Boeing, signé avec l’avionneur américain en juillet dernier lors de la visite du chef du gouvernement à Washington DC, Anis Riahi a indiqué que les préparatifs se poursuivent intensivement pour l’ouverture de ce centre, courant 2018. Un premier groupe de 30 ingénieurs a d’ores et déjà été engagé et placé en formation. Totalisant des investissements de 90 millions de dinars, il emploiera en régime de croissance 400 ingénieurs en a aéronautique.

Une croissance soutenue

Express Air Cargo, dont les investissements ont atteint, 52 millions de dinars et les effectifs 350 cadres et agents. En 2017, elle a chargé environ 4 mille tonnes. Pour la période 2018 -2019, ses investissements passeront à 70 millions de dinars et ses effectifs à 550 salariés.

*** Fin ***

Encadré 1

Express Air Cargo en bref

  • 25 liaisons aériennes tout cargo à partir de Tunis
  • Une flotte de 7 appareils en 2018 et 14 d’ici 2021
  • Un magasin fret de 3000 m2 en cours de construction dans l’enceinte du hub aéroportuaire et logistique de Tunis-Carthage
  • Un centre de maintenance certifié Boeing sera bientôt opérationnel (90 millions de dinars d’investissements, et 400 ingénieurs en aéronautique employés)
  • 52MD d’investissements et 350 cadres employés en 2016-2017
  • 70MD et 550 cadres en 2018-2019
  • Charge transportée : environ 3 000 000 Kg

*** Fin ***

Encadré 2

Dessertes aériennes régulières

Europe

  1. France
  2. Allemagne
  3. Malte

Afrique du Nord

  1. Maroc
  2. Algérie

 

Afrique de l’Ouest et Centrale

  1. Bénin
  2. Burkina Faso
  3. Cameroun
  4. Cap Vert
  5. Centrafrique
  6. Congo Brazzaville
  7. Congo RDC
  8. Cote d’Ivoire
  9. Gabon
  10. Gambie
  11. Ghana
  12. Guinée Equatoriale
  13. Guinée Bissau
  14. Guinée Conakry
  15. Libéria
  16. Mali
  17. Niger
  18. Sénégal
  19. Sierra Leone
  20. Tchad,
  21. Togo

 

Moyen-Orient

 

  1. Égypte
  2. Jordanie

 

*** Fin ***

Epson renouvelle son rendez-vous au SIB Télécom 2017

Epson renouvelle son rendez-vous au SIB Télécom 2017

A l’occasion de la 31ème édition du Salon international de l’informatique et de la bureautique, SIB Télécom, Epson donne rendez-vous aux mordus de l’informatique et des nouvelles technologies, au Centre des expositions Charguia ExpoCenter, et ce, du 29 novembre au 3 décembre 2017.

Site d’échange et de business entre les professionnels et le public, le SIB Télécom réuni tous les ans les différents acteurs des secteurs de l’informatique et des technologies de l’information et de la communication en Tunisie.

« Ce salon est d’une importance capitale pour Epson.» indique Laurent Gouailhardou, responsable des ventes, French Africa & DOM COM, «Ne négligeant rien pour répondre aux besoins des entreprises et des consommateurs,  nous cherchons toujours à consolider notre positionnement sur le marché, et ce, en diversifiant nos solutions et en adaptant nos produits aux demandes de l’acheteur. Cette année, nous allons être présents sur le salon SIB Télécom sur plus d’une dizaine de stands de nos revendeurs, qui exposeront notre large gamme d’imprimantes et de multifonctions EcoTank ITS. Ces imprimantes rapides et économiques, sont équipées de réservoirs d’encre ultra haute capacité rechargeables, éliminant ainsi les difficultés de remplacement des cartouches d’encre. Cette gamme dispose d’un grand nombre de modèles dédiés aux particuliers, aux bureaux à domicile ainsi qu’aux petites entreprises.»

Durant ce salon, Epson proposera des remises immédiates à valoir sur les imprimantes EcoTank ITS et offrira également à l’un des visiteurs du salon, moyennant un tirage au sort, un vidéoprojecteur home cinéma Full HD EH-TW5600. Il suffira au participant de remplir ses coordonnées sur le coupon du jeu concours et de le déposer dans une urne chez l’un des revendeurs partenaires Epson.

-fin-

A propos d’Epson

Epson est une multinationale du secteur technologique qui s’engage à connecter les personnes, les choses et les informations en s’appuyant sur ses propres technologies à la fois compactes, peu consommatrices d’énergie et de haute précision. Avec une vaste gamme de produits s’étendant des imprimantes jet d’encre et des systèmes d’impression numérique aux projecteurs 3LCD, lunettes multimédia connectées, systèmes de détection et robots industriels, le groupe apporte des solutions innovantes et dépasse les attentes des clients en matière de technologie jet d’encre, de communications visuelles, d’objets connectés et de robotique.

 

Conduit par sa maison-mère Seiko Epson Corporation basée au Japon, le groupe Epson emploie plus de 80 000 salariés dans son réseau mondial de 86 entités et est fier de sa contribution envers la vie locale sur ses sites d’implantation et de ses efforts continus pour réduire l’impact sur l’environnement.

www.global.epson.com

 

Vision environnementale 2050  

http://eco.epson.com/

Le Chef du Gouvernement et dix ministres pour accélérer les projets d’énergies renouvelables

Le Chef du Gouvernement et dix ministres pour accélérer les projets d’énergies renouvelables

L’enjeu est stratégique. Accélérer la mise en œuvre des projets d’énergies renouvelables avec le double objectif de porter leur part dans la production électrique à 30% à l’horizon 2030 et d’accroître la création d’emplois: tel est le thème d’une conférence dédiée qui se tiendra à Tunis à partir de ce jeudi 7 décembre. Placée sous l’égide du chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui procèdera à l’ouverture de ses travaux, elle s’inscrit dans le cadre des dix initiatives du gouvernement pour la croissance et l’emploi. Cette conférence, organisée par le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables avec le concours de l’Agence nationale de Maîtrise de l’Energie et l’appui du PNUD, réunira plus de 300 participants, entre institutionnels, élus, experts et professionnels. Pas moins de dix membres du gouvernement, à la tête des départements concernés se relaieront, deux jours durant, pour présider les différentes sessions thématisées inscrites au programme.

Inciter les investisseurs dans les énergies renouvelables

Soucieuse de faire face au déficit énergétique qui risque de s’aggraver de manière drastique en 2030, la Tunisie a adopté un Plan solaire qui a été actualisé en affirmant l’objectif de 30% d’énergies renouvelables en 2030. Aussi, une batterie de textes juridiques et réglementaires, notamment la loi sur la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (loi 2015-12 du 11 mai 2015), le décret fixant les conditions et les modalités de réalisation de projets et de vente à la STEG (décret 2016-1123 du 24 août 2016) et celui relatif au fonctionnement et à l’organisation du Fonds de Transition énergétique (décret 2017-983 du 26 juillet 2017) instaurent n cadre favorable au déploiement du Plan solaire tunisien (PST).

Plus concrètement, et afin de mettre en place, par des entreprises privées et dans le cadre du régime des autorisations, une capacité renouvelable de 210 MW entre énergie éolienne et énergie solaire photovoltaïque sur la période 2017-2020, un appel à projets a été lancé le 11 mai 2017. A l’expiration de l’échéance le 15 novembre dernier, 69 dossiers ont été déposés et sont actuellement en cours de dépouillement. Nombre de développeurs et d’investisseurs potentiels ont cependant évoqué des difficultés rencontrées notamment pour ce qui est de certains aspects réglementaires, de l’accès au financement (bancabilité des contrats de vente à la STEG), et de la rentabilité. D’où l’importance de tenir cette conférence nationale.

Aplanir les difficultés

Deux grands objectifs lui sont assignés: d’abord, débattre des  difficultés rencontrées et, ensuite, élaborer des recommandations qui feront l’objet d’un plan d’action détaillé avec les mesures à adopter, clarifiant les rôles et responsabilités des acteurs et précisant un échéancier d’implémentation afin d’accélérer la mise en œuvre du PST.

Les travaux s’articuleront autour de quatre axes principaux à savoir le cadre réglementaire et institutionnel régissant les énergies renouvelables,la gouvernance du plan solaire Tunisien, le financement du plan solaire Tunisien et les défis et opportunités du système électrique. Ces thèmes seront traités lors de neuf sessions, présidée chacune comme suit notamment par un membre du gouvernement.

  • Session introductive: Afif Chelbi, Président du Conseil des Analyses Economiques
  • Le régime des concessions: Comment accélérer sa mise en place: Lamia ZRIBI, Présidente du Conseil National des Statistiques
  • Le contrat d’achat d’électricité (PPA) dans le régime des autorisations: Comment assurer sa bancabilité?AnouarMaarouf, Ministre des Technologies de Communication et de l’Economie Numérique
  • Les projets d’Autoconsommation électrique par les énergies renouvelables: Comment améliorer la faisabilité et la rentabilité ? : Slim Feriani, Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises
  • Quel système électrique pour une intégration massive des énergies renouvelables?: Slim Khalbous, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique
  • Le foncier: Les contraintes pour le développement des projets ER (procédure, domaine de l’Etat, changement de vocation, propriété,…): Samir Bettaieb, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la pêche
  • La gouvernance du PST: Omar EL Behi, Ministre du Commerce
  • Le financement du Plan Solaire Tunisien: Ridha Saidi, Ministre auprès du Chef du Gouvernement chargé du suivi des Projets et Programmes Publiques
  • Les Procédures de mise en place des projets de production d’électricité privée: Chokri Ben Hassen Secrétaire d’Etat auprès du, Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement
  • Session de clôture: Khaled Kaddour, Ministre de l’énergie, Mines et Energie Renouvelable & Riadh Mouakher, Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement

Des experts nationaux et internationaux prendront part à la conférence pour enrichir les discussions et apporter une vision internationale et régionale, en plus du partage d’expériences d’autres pays. Egalement, un facilitateur général et un rapporteur général avec des facilitateurs par session appuieront la préparation du draft du plan d’actions au terme de la conférence.

Cession de 77,8% des actions de la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE): L’appel à manifestation d’intérêt sera lancé ce 11 décembre 2017

Cession de 77,8% des actions de la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE): L’appel à manifestation d’intérêt sera lancé ce 11 décembre 2017

L’appel à manifestation d’intérêt pour la cession en bloc unique d’actions sur appel d’offres international des participations de l’Etat tunisien et de Abu Dhabi Investment Authority (ADIA), représentant 77.8% du capital de la Banque de Tunisie et des Emirats (BT, (soit 100% des actions ordinaires, les 22,22% restantes étant des Actions à Dividende Prioritaires qui feront l’objet d’une OPA conformément à la réglementation en vigueur) sera lancé à partir de ce lundi 11 décembre 2017 à 14h. Cette cession se fera en deux phases : Phase 1: Appel à Manifestation d’Intérêt et Phase 2 : Appel d’Offres International.

Cet appel à manifestation d’Intérêt a pour objectif d’informer les investisseurs de cette opération et de permettre à ceux intéressés d’obtenir le Dossier de Pré-Qualification. La banque Rothschild et KPMG Tunisie ont été retenues comme Conseillers Exclusifs des deux cédants pour la réalisation de l’ensemble de l’opération de cession.

Les cédants ont décidé de limiter l’accès à l’opération de cession aux candidats pré-qualifiés à l’issue de la phase de Manifestation d’intérêt, et selon les critères établis par le Dossier de Pré-Qualification. Les investisseurs souhaitant participer au processus de pré-qualification doivent manifester leur intérêt par email aux Conseillers Exclusifs durant la période allant du 11 Décembre 2017 à 14H au 15 Janvier 2018 à 17H. Ils recevront alors sous 48h une fiche de présentation à remplir et un accord de confidentialité à signer et à renvoyer par email aux Conseillers Exclusifs. Les Dossiers de Pré-Qualification Technique devront être remis par porteur contre décharge ou par lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard le vendredi 26 janvier 2018 à 17 heures, heure de Tunis, au siège de la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE) 5 bis, Rue Mohamed BADRA 1002 Tunis ».

Créée en 1982 par une convention signée entre Abou Dhabi Investment Authority (ADIA) et le gouvernement Tunisien, la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE) anciennement Banque de Tunisie et des Emirats d`Investissement (BTEI) a acquis un excellent positionnement parmi les banques de développement et un portefeuille d’entreprises de premier plan. Depuis 2004, la BTE s’est engagée dans un processus d’universalité. Elle a dès lors étendu son activité, initialement limitée au financement des entreprises, à toutes les autres sphères du métier de la banque. La BTE a clôturé l’exercice 2016 avec un produit net bancaire de l’ordre de 39,8 MDT et un résultat net de 0,9 MDT. L’actif total s’élève à 981 MDT, tandis que les fonds propres totalisent 129 MDT (FY2016).

Pour toute demande d’informations, et pour retirer le dossier d’inscription (fiche de renseignement et accord de confidentialité) les investisseurs potentiels pourront s’adresser aux personnes suivantes:

Les scanners Epson s’adaptent aux exigences du monde de l’entreprise

Les scanners Epson s’adaptent aux exigences du monde de l’entreprise

Leader mondial en matière d’innovation, Epson conçoit une large gamme de produits allant des imprimantes à jet d’encre et systèmes d’impression, aux projecteurs 3LCD, en passant par les robots industriels, les capteurs et autres composants électroniques.

La gamme Scanners WorkForce Epson propose des scanners mobiles et professionnels, caractérisés par leurs rapidités et leurs fonctionnalités puissantes.

Les WorkForce DS-310 et DS-360W : scanners mobiles professionnels

Les WorkForce DS-310 et DS-360W permettent de gérer les documents de manière efficace et rapide même en déplacement. Faisant partie des plus légers et plus petits de leur catégorie, ils peuvent être facilement transportés dans un sac et rangés sans problème dans un tiroir. Les collaborateurs mobiles peuvent ainsi digitaliser leurs documents simplement et rapidement, où qu’ils soient. Le modèle DS-360W offre une vraie expérience de numérisation mobile sans câble grâce à une batterie supplémentaire intégrée et à une connectivité sans fil.

Les deux modèles permettent de numériser une grande diversité de supports, tels que les enveloppes, prenant en charge les cartes et le papier entre 52 et 230 g/m2. Ils s’adaptent parfaitement aux besoins des utilisateurs en ce qui concerne la numérisation de documents papier tels que les cartes de visite ou les formulaires signés.

Les WorkForce DS-530 et DS-570W : scanners à défilement

Les scanners à défilement, WorkForce DS-530 et DS-570W, compacts et intelligents, traitent de nombreux types de documents et offrent des fonctionnalités puissantes et innovantes qui garantissent un haut niveau de performances. Ils s’intègrent donc parfaitement et naturellement aux flux de travaux de toute entreprise.
Dotés d’une vitesse de numérisation de 35 ppm/70 ipm, ces scanners professionnels prennent en charge une large variété de documents afin de les numériser rapidement, de les indexer, de les stocker et de les partager en toute simplicité.

WorkForceDS-1630: scanner de documents

Grâce au scanner de documents WorkForce DS-1630, Epson rationnalise les processus de dématérialisation et augmente la productivité des entreprises.
Ce scanner professionnel très abordable allie la polyvalence d’un scanner à plat et la productivité d’un chargeur automatique de documents d’une capacité de 50 feuilles, permettant ainsi de réaliser la plupart  des travaux de dématérialisation.

Ce scanner à plat est idéal pour numériser des livrets de famille, des passeports, des brochures ou des documents fragiles sur la vitre d’exposition.
Le chargeur automatique de documents convient parfaitement pour des lots de documents composés de plusieurs feuilles.

SIAME : Augmentation des revenus à fin septembre de 34,4%

SIAME : Augmentation des revenus à fin septembre de 34,4%

Une année exceptionnelle pour la société SIAME avec 23 millions de dinars de revenus enregistrés durant les neuf premiers mois de l’année en cours, soit une augmentation de 34,4% par rapport l’année 2016.

  1. Mongi Jelassi, Président Directeur Général de la SIAME, a souligné que cette hausse provient de l’évolution des ventes à l’export de +23,5%, suite à l’amélioration des ventes sur les marchés Irakien, Marocain, Algérien, Sénégalais et Malien.

De son côté, le chiffre d’affaires sur le marché local a progressé de +40,6%. Cette progression s’explique par l’évolution des ventes sur le marché de la Distribution de +33,3% et l’amélioration des ventes à la STEG de +67,4% par rapport à  la même période de l’exercice 2016.

Le PDG de la SIAME a également signalé, que les ventes réalisées au terme des trois premiers trimestres de l’année 2017,  représentent 98% du chiffre d’affaires de toute l’année 2016. Ceci dit, les ventes du quatrième trimestre de l’année en cours seront des ventes additionnelles par rapport à l’exercice précédent.

Nous sommes extrêmement satisfaits de l’évolution de  notre chiffre d’affaires qui est en ligne avec nos projections, a souligné M. Mongi  Jelassi

Il a en outre ajouté que la valeur des investissements a enregistré une augmentation de 412 mille dinars pour atteindre 1,258 million de dinars au terme de la période écoulée contre 846 mille dinars pour la même période de l’année précédente.

  1. Jelassi a affirmé que l’endettement bancaire de la société SIAME a enregistré jusqu’au 30 septembre 2017, une augmentation de 37,9%, par rapport au 31 décembre 2016 pour s’établir à 11,8 millions de dinars, en ligne avec l’évolution de l’activité de la société.

Rappelons que la Société Industrielle d’Appareillage et de Matériels Electriques « SIAME», a procédé durant l’exercice en cours à:

  • La signature d’un Protocole d’Accord avec le géant Chinois, la société HUAWEI, pour développer ensemble une solution de comptage intelligent AMI, pour répondre aux besoins futurs de la STEG.
  • La création d’une nouvelle filiale, la société INNOV-ALLIANCE-TECH « I@T », qui aura pour vocation, le développement de solutions intelligentes et innovantes pour la gestion et la distribution de l’énergie.

Selon M. Mongi  Jelassi, la SIAME s’apprête  à lancer d’ici la fin de l’année, son nouveau compteur à prépaiement avec une technologie 100% tunisienne. D’ailleurs, ce compteur a déjà obtenu la certification de l’organisme international DLMS et sera le premier compteur Tunisien à obtenir cette certification et le deuxième en Afrique après l’Afrique du Sud.