Tozeur, gouvernorat ami de l’environnement

Tozeur, gouvernorat ami de l’environnement

Une intense et fructueuse demi-journée de discussion et de travail s’est tenue ce vendredi 2 novembre à Tozeur, dans le cadre des initiatives gouvernementales pour la croissance et l’emploi. Sous le haut patronage de M. Youssef Chahed, chef du gouvernement, le Ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, avec l’Agence Nationale pour la Maitrise de l’Energie et l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement, a organisé une conférence qui a marqué le lancement officiel du projet « Tozeur, un gouvernorat ami de l’environnement ».

Ce projet, qui vise la réduction de la consommation énergétique de plus du 20% dans le secteur résidentiel, permettra au gouvernorat de Tozeur de devenir un précurseur du domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

La conférence, inaugurée par les mots de M. Salah Mitraoui, gouverneur de Tozeur, et de M. Slim Feriani, Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a fourni un espace d’information aux différents acteurs économiques du domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Environ 150 représentants de différents ministères, du monde du travail, du monde académique, de la société civile, etc., ont eu l’occasion de mieux connaître les mesures que le gouvernement est en train d’adopter au niveau national pour développer l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Les plans d’action dans ce domaine, et les spécificités du gouvernorat de Tozeur, ont été mis en évidence, ainsi que les expériences internationales les plus réussies dans la mise en œuvre de plans régionaux pour le développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Les conférenciers ont été largement sensibilisés à la thématique, afin qu’ils puissent stimuler une participation effective de toutes les parties prenantes et ainsi garantir la bonne mise en œuvre des programmes nationaux.

La politique avant-gardiste de la Tunisie dans le domaine de l’efficacité énergétique a été reconnue à l’échelle internationale et la Banque Mondiale l’a classée, dans son dernier rapport parue en 2017 et relatif à l’année 2016, à la 18ème place sur 111 pays. Pour respecter l’accord de Paris sur le changement climatique, le pays porte ses efforts sur la réduction de l’intensité carbone de 41% d’ici 2030 par rapport au niveau de 2010. Afin d’honorer ces programmes, le gouvernement a approuvé un ensemble de procédures et de mesures qui traduiraient ces objectifs en plans d’action clairs. Les phases pilotes de certains projets seront entamées au gouvernorat de Tozeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *